Il y a 100 ans,le comte Hugg Myosotisse vivait dans un immense château. Un jour, le noble disparut mystèrieusement. Aujourd'hui,le château est abandonné, enfin, c'est ce que tout le monde croit,mais il nous réserve bien des surprises...
 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Kara Su, le corbeau dominé (et oui, faut bien pour être esclave)

Aller en bas 
AuteurMessage
Kara Su
Hybride
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8
Age : 25
Date d'inscription : 11/10/2009

Feuille de personnage
Âge:
Race:
Signe particulier:

MessageSujet: Kara Su, le corbeau dominé (et oui, faut bien pour être esclave)   Mar 3 Nov - 2:02

Nom:

Su

Prénom:

Kara

Âge et date de naissance:

16 ans, né le 2 novembre

Race:

Hybride humain-corbeau

Tendances:

A priori hétérosexuel, mais tout le monde peut changer après tout

Aspect physique:(Minimum 3 lignes)

La première chose que l'on voit lorsque Kara est en face de nous, ce sont ces deux grands globes jaunâtres qui lui servent d'yeux. Enfin, peut-être après les deux ailes aux plumes noires et les petites aigrettes sur ses tempes. Il faut dire qu'un humain aux caractéristiques de corbeau, c'est encore plus rare qu'un humain qui a les yeux jaunes. Et puis une envergure de 5 mètres, ça passe difficilement inaperçu. Mais bon, il faut bien ça pour soulever les 50 kg de Kara. Vous trouvez que c'est léger pour un jeune homme d'un mètre soixante quinze? Auriez-vous oublié que les oiseaux ont les os creux? Ne vous en faites pas, vous êtes déjà pardonnés, on comprend que ce n'est pas toujours facile de savoir ce qui est humain et ce qui est corbeau dans un truc pareil. Bon, apparemment tout y est... Ah non, il est aussi brun et sa peau reste assez pale même en été. Faut croire que les corbeaux aiment pas faire bronzette. S'il arrive un jour où vous l'apercevez torse nu, vous remarquerez que ses ailes sont incrustées dans son dos d'une façon assez étrange, telles des veines noires s'infiltrant dans la peau du jeune homme, ou créature, comme vous voulez.

Aspect moral:(Minimum 3 lignes)

Il parait que le corbeau est un oiseau assez farceur... Kara Su a jamais du entendre cette rumeur. La plupart du temps, il contemple ce qui l'entoure avec un air morne, témoignage de son caractère à tendance renfermé. Vous savez, c'est le genre de personne qui parle peu mais parle toujours pour quelque chose... Enfin dans la mesure où on peut appeler une personne une créature qui a quelques plumes au dessus des oreilles et encore plus dans son dos. Mais lorsqu'il exerce ses fonctions d'esclave hybride pour un maitre qu'il apprécie, Kara Su semble regagner toute sa joie de vivre. Il devient alors le plus dévoué des esclaves, attentionné et prêt à tout pour satisfaire les désire de qui le domine.
En dehors de son maitre (ou de sa maitresse, qui sait, il y a peut être plus de chances qu'il soit dominé par une demoiselle), Kara risque de ne pas avoir beaucoup d'amis proches car il faut du temps pour gagner sa confiance. Mais pour les amis qu'il aura, il aura sans doute la même attitude dévouée qu'avec son maitre. Que dire de plus sur le caractère de Kara, vous le découvrirez surement mieux en fesant connaissance avec lui


Histoire:(Minimum 5 lignes)

Une lueur terrible l'éblouit.
C'était bien plus intense que la lumière blafarde qui régnait dans son cocon de calcium. L'oeuf avait été percé, ça y est, c'était sa naissance, le grand jour, comme certains l'auraient nommé. Pour Kara Su ce n'était rien de plus que le début d'un long chemin à parcourir. Par pur réflexe, il se retourna dans sa coquille de façon à ne plus avoir à regarder la lumière extérieur, bien trop éblouissante pour ses jeunes yeux. Mais il fut bien obligé de sortir un moment ou un autre pour se nourrir.
Un monde bien étrange s'ouvrit alors à lui. Baigné par une aveuglante lumière qu'une boule lointaine diffusait dans un grand vide bleu, puis, tout autour, bien plus proche de lui des barreaux qui l'entouraient de toute part. Accroché à un des barreaux, il vit un objet de forme bizarre qui contenait un liquide blanc. À pas hésitants d'oisillon, Kara se dirigea vers l'objet. D'instinct, il choisit d'ouvrir la bouche et de saisir le bout de l'objet entre ses mâchoires. Lorsque sa langue toucha la petite boule qui servait d'extrémité à l'objet, il sentit un peu du liquide se déversait dans sa bouche. Bien plus tard, il apprendra que cela se nommait du lait. Après en avoir bu un peu, il libéra l'objet de ses mâchoires édentées de nouveau-né et se laissa tomber sur son postérieur.
Ses yeux jaunes scrutèrent les environs. Bien que sa perception de très jeune hybride ne lui permit pas de le savoir, sa petite cage était posée sur une table dans le jardin désolé de l'arrière-cour d'une animalerie d'hybride. Fatigué des alentours, ses yeux se fermèrent bientôt pour l'entrainer dans le sommeil insouciant d'un nouveau-né.

Les jours passèrent, Kara grandit, sa cage aussi, suivant le fil de sa croissance. Il apprit à parler relativement tard, sans doute à cause du propriétaire de l'animalerie qui était un peu laxiste sur l'éducation des nouveaux-nés.
Avec le temps, il passa de nouveau-né à enfant et commença à être mis en exposition dans l'animalerie pour les maitres préférant des esclaves enfants ou les réserver à l'avance. Cela eu surtout pour conséquence de lui faire comprendre sa condition d'esclave. Il n'appartenait pas à lui-même, pour le moment, il appartenait à un propriétaire d'animalerie qui le négligeait parce que les hybrides corbeaux ne se vendaient pas très bien, souvent délaissés pour les hybrides chats ou chiens, plus réputés.
Il essaya bien souvent de forcer le cadenas de sa cage, mais chaque fois il échouait et se faisait par la suite frapper par le propriétaire de l'animalerie, qui avait l'étrange habitude de punir ses hybrides avec un poireau. Bien entendu, le poireau était changé de temps en temps, sinon il n'était pas dans un très bon état... Mais la crainte de Kara pour le vicieux légume se fait encore sentir aujourd'hui.
La solitude pesait dans le cœur du jeune hybride et il n'avait guère d'autre loisir que d'observer les allées et venues des clients. Ce qui était assez ennuyeux à longueur de journée. Sauf qu'un jour marqua l'esprit de Kara, alors qu'il entamait sa septième année.

Elle entra dans la boutique dans une démarche suffisamment fluide pour être qualifiée d'inhumaine...
Ses longs cheveux roses flottèrent à sa suite, formant un cortège derrière l'inqualifiable beauté qui les précédait. Même pour les yeux juvéniles de Kara, il semblait impossible de ne pas considérer l'être qui venait d'entrer comme une déesse.
La bouche de l'hybride forma un rond quand celle de la déesse devint un sourire. Ce sourire restera à jamais gravé dans la mémoire du corbeau. Elle s'avança, aussi discrète que pouvait l'être une jeune femme avec un physique si avantageux. Le propriétaire vint aussitôt à sa rencontre, un sourire lubrique aux lèvres, bien mon charmeur que celui de la déesse. Lorsqu'elle se présenta, Kara entendit le nom de l'être venue d'ailleurs.
"Yuna Campbell"
Sa voix semblait faite de la résonance du cristal et marqua Kara aussi surement que son sourire. Elle finit par se débarrasser du propriétaire en disant qu'elle ne voulait pour le moment pas acheter d'hybride et ne venait que pour regarder. Une excuse simple mais assurément efficace. Yuna commença à roder de son pas gracieux dans la boutique et s'arrêta l'espace d'un instant devant Kara qui la dévorait de ses yeux jaunes. Un rire cristallin devant l'expression ébahie du jeune hybride et un commentaire sur la rareté des hybrides corbeaux fut la réponse de la déesse face au visage du corbeau. Elle s'en alla ensuite emportant avec elle l'ébahissement du jeune garçon.
Ce fut le seul moment sortant de l'ordinaire que Kara vécut durant son enfance.

Pour ses 13 ans, Kara vécut son plus important trauma, bien plus important que celui des poireaux...
L'animalerie, pour une raison un peu obscure, sans doute la maladresse du propriétaire, prit feu dans la nuit du 2 au 3 novembre. Des flammes à l'appétit vorace se rassasièrent du bâtiment, libérant les hybrides par la fonte de leur cage ou par leur mort... Des hurlements de brulés vifs percèrent le calme de la nuit, déchirant à jamais la mémoire de Kara, qui eut pourtant la chance d'y échapper de justesse en prenant s'éjectant d'une fenêtre à l'étage et en déployant ses ailes pour la première fois à l'air libre. Il aurait préféré pouvoir être libre d'une autre façon...

Perdu dans le monde, Kara partit dans un exode de 3 ans, volant à travers le pays, volant aussi pour se nourrir, se cachant des humains et évitant les endroits les plus fréquentés, notamment les marchés où des poireaux étaient en vente. Mais le vide le rongeait, il ne se sentait pas vivre, car pour lui, il était né pour servir un maitre...
Il parvint finalement à trouver un manoir isolé au fin fond de l'Écosse, et, espérant y trouver refuge, se dirige vers le portail...

Autres: Comme c'est énoncé dans l'histoire et comme la logique le veut, il peut voler, mais mis à part ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuna Campbell
Vampire de la haute lignée du Lys Noir/Admin' adorée <3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 119
Age : 24
Sort avec : Son ombrelle ! (si y a du soleil x3)
Hybride de : Et puis quoi encore !
Date d'inscription : 16/08/2008

Feuille de personnage
Âge: 16 ans d'apparence
Race: Vampire
Signe particulier: Un taouage dans le bas du dos, représentant un Lys Noir

MessageSujet: Re: Kara Su, le corbeau dominé (et oui, faut bien pour être esclave)   Mar 3 Nov - 2:17

*attention message très constructif*

KYYYYYYYYYYYYYYYYAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !

J'aime ta présentation =3

Même si tu es admin, j'ai décidé de le dire quand même 8D


Tu es validé ! =D

_________________
♫~Dis, Invité, que vois-tu dans mes yeux de verre ?~♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myosotisse.forumactif.org
 
Kara Su, le corbeau dominé (et oui, faut bien pour être esclave)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il en faut peu pour être heureux
» Il faut bien savoir choisir ses amis ... [Nico/Elo]
» Il faut tomber pour mieux se relever
» Il faut travailler pour réussir sa vie, et même sa mort.
» Pour vivre heureux, faut pouvoir se déplacer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Myosotisse :: Présentations des garçons-
Sauter vers: